La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Angry-Gaymer
Le Blog des Gais, Gaymers, et des Gamers de gauche
Actu | Associatif | Culture | Politique | 15.08.2016 - 11 h 29 | 0 COMMENTAIRES
Salaire à vie : Une utopie ?

Étiquettes : , , , , , ,

Le projet de l’association « Réseau Salariat » de salaire à vie, développé d’après les thèses et ouvrages du sociologue Bernard Friot remporte un grand succès dans la gauche critique. Une solution possible à l’augmentation mécanique du chômage qu’évoque des intellectuels comme Paul Jorion et Jeremy Rifkin ? C’est ce que nous allons voir, en nous appuyant sur les vidéastes français qui soutiennent ce nouveau projet de société.

Le salaire à vie (Bernard Friot) par Usul.
Cette vidéo présente les modalités et avantages du projet de salaire à vie. Au cœur de cette vidéo, on trouve la différence entre le travail, et l’emploi, ainsi qu’une description de la valorisation du travail dans un système capitaliste classique.

Revenu de base ou salaire à vie : vers une société sans travail ? par DanyCaligula.
Ici, le vidéaste présente les différents projets de « revenu de base » ou « revenu universel » dont le salaire à vie est une modalité. Le revenu de base pouvant avoir des modalités ultra-libérales pourvu qu’il protège les privilèges des ultra-riches.

Conférence de Bernard Friot et d’Usul par La Plèbe Au Pouvoir.
Si vous avez des questions sur cette proposition, la conférence organisée à Science-Po Rennes entre Friot et Usul devrait éclaircir quelques points. Il est notable que beaucoup de jeunes sont présents à cette conférence.

Conférence gesticulée de Bernard Friot par Réseau Salariat.
Légèrement plus austère que les trois précédentes vidéos, dans celle-ci, Bernard Friot présente ici son projet et la construction de sa théorie en y mêlant des tranches de vie. Elle est aussi beaucoup plus longues que les autres vidéos (pratiquement 3 heures).

De nombreuses autres vidéos, articles et analyses sont disponibles sur le net. Les sources sont très nombreuses, je vous conseille donc de directement faire un tour du sujet via votre moteur de recherche.

Actu | Culture | Politique | 23.03.2016 - 03 h 46 | 6 COMMENTAIRES
ThomasKHII : De l’Ignorance au sujet du viol.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

D’ordinaire, je fais l’éloge de Youtube et plus généralement d’Internet, mais pour une fois, je vais vous faire découvrir ce qu’Internet offre de pire parfois : L’Ignorance. Alors qu’il est aisé de faire des recherches sur la toile, notamment sur le sujet du féminisme, du viol, du racisme ou de la philosophie, on trouve encore des gens pour aborder des sujets sans jamais rien en connaître. Aujourd’hui, on parle de ça, à travers, une chaîne Youtube lamentable : ThomasKHII.

Les Chaînes de l’Ignorance : Les « Éditos » Stupides.
Elles sont nombreuses les chaînes Youtube qui disent des bêtises régulièrement. On pourrait citer Fanta de la chaîne TheFantasio974 qui ne comprends pas l’utilité d’une radio publique à partir du moment où nous avons des médias privés. On pourrait citer, encore une fois, la vidéo d’Usul sur Etienne Chouard. Mais dans le premier cas, il ne s’agit pas du fond de commerce de la chaîne, et dans le second cas, c’est une erreur spontanée et corrigée, depuis, par l’auteur.

Minute Papillon…

Pour les cas qui nous intéresse ici, les pensées des vidéastes sont leur fond de commerce, à l’instar d’Usul. On retrouve dans cette catégorie plusieurs très bons vidéastes comme GingerForce sur le féminisme, Cordélia et Pouhiou, sur le genre et la sexualité, DanyCaligula et Cyrus North en philosophie. Ils tiennent le haut du panier en terme de qualités et d’analyses. Mais il y  aussi le bas du panier, les vidéastes qui ne font pas le travail de recherches, de croisement des sources, et d’analyses. C’est le cas, notamment, de la chaîne « Minute Papillon » qui, sous couvert d’humour, dans son épisode sur le féminisme fait plusieurs erreurs grossières comme considérer les féministes comme une masse uniforme d’hystériques en tailleur, confondre parité, égalité et complémentarité des sexes (comme Béatrice Bourges) , insulter les grévistes en confondant au passage, le travail et l’emploi. L’émission « Minute Papillon » devient donc rapidement un amas sirupeux de clichés, et surtout de réflexions erronées s’appuyant sur des « on-dits » sans le moindre recul critique. De l’avis même de certains vidéastes comme Usul ou DanyCaligula, cette émission est dangereuse car elle est constellée d’erreurs factuelles et de caricatures mais en plus, la rapidité du débit empêche le spectateur attentif de faire le point sur les dites erreurs. On se retrouve devant des textes que ne renieraient pas des éditocrates de BFM-TV ou du journal Le Point.
On pourrait m’objecter qu’il s’agit d’une divergence d’opinion mais c’est une erreur. En matière de cinéma, je suis souvent en désaccord avec le vidéaste et critique Durendal pourtant je reconnais la pertinence de ses opinions qui s’appuient souvent sur des faits et des analyse pertinentes. Par exemple, je considère son opinion à propos du film « Les Nouvelles Aventures d’Aladdin » avec respect, mais je suis en désaccord avec celle-ci. Derrière son argumentation, il y a un vrai savoir, une vraie maîtrise et une recherche. Le défaut de « Minute Papillon », c’est que cela s’appuie sur des préjugés, des suppositions et des spéculations souvent fausses ou non-vérifiées.  Ce n’est d’ailleurs pas le cas que pour l’épisode sur le féminisme mais aussi concernant l’épisode sur la grève, où on ne parle pas des acquis sociaux et où il y a confusion entre macro et micro-économie (et je ferais pas la liste des autres erreurs économiques, sinon j’y passerais la journée…). Pour en finir, de manière définitive, avec le bon goût et la réflexion s’appuyant sur des faits, je vous conseille quand même l’épisode sur la peine de mort, histoire de finir en position latérale d’impensée.

J’ai abordé le sujet du féminisme, de la grève, de la peine de mort, maintenant parlons du viol, avec ThomasHKII. Je vous préviens la liste des horreurs est assez longue !

ThomasHKII : « Les victimes n’ont pas envie d’avoir une série de viol sur la conscience… »

ThomasKHII ou Thomas Dallet est un vidéaste (20 000 vues par vidéo) qui fait différents types de vidéo et, en particulier, des vidéos-éditos sous le titre : « Qu’en Pensez-Vous ? » comme DanyCaligula en fait depuis quelques mois. Avant même le début de la vidéo, en observant les deux pages, une différence importante est visible : les sources. Alors que Dany mitraille littéralement le spectateur de source, Thomas n’en fournit aucune. Il n’est donc pas possible d’approfondir le sujet, ni de faire des vérifications à partir des sources fournies. Vous devez, entièrement, vous en remettre à lui et à son avis, même s’il dit une bêtise, comme à un professeur dans une salle de classe, le savoir en moins.

DanyCaligula / ThomasHKII

En fait, sans faire de procès d’intention, s’il n’y a pas de « sourcing » sur le sujet, c’est visiblement car il n’y a pas de recherche sur le sujet. Le début de la vidéo est d’ailleurs une magnifique démonstration d’ignorance crasse et rance : elle commence par un reproche aux victimes de viol qui ne témoignent pas. Il ne sera jamais fait mention, dans la totalité de la vidéo, des mécaniques sociologiques et psychologiques chez les victimes de viol. On n’étudiera pas non plus la question des institutions judiciaires et des policiers qui n’avaient, auparavant, pas de formation sur les agressions sexuelles et les viols, ni sur ce qu’un avocat de la défense peut faire subir à une victime dans un tribunal.
Au bout de 2 minutes sur 18, nous parlons des femmes violeuses, soit 4% des viols selon le Ministère de la Justice. Généralement, on parle du sujet avant de parler des exceptions. Une jolie démonstration de « NotAllMen », technique qui consiste à rappeler l’évidence : « Tous les hommes ne sont pas des violeurs. » Ce que tout le monde sait mais qui surtout,  conduit notre cher ThomasHKII, dans la vidéo sur la campagne sur le harcèlement sexuel dans le métro de Paris, à dire que la vidéo ne devrait pas être genrée. Avec 96% des viols par des hommes, je pense que cibler un peu ne fait aucun  mal, et concernant celui qui ne harcèle pas les femmes, il n’a pas à ce sentir la cible de la campagne, tout simplement.
Le pauvre garçon n’a même pas ouvert un dictionnaire, car, à l’instar de Phillipe Arino qui redéfinit le mot « viol » à sa guise, Thomas Dallet, lui, redéfinit le mot « proche » en « membre de la famille », alors que le dictionnaire dit : « parent, ami» . Au demeurant, aucun rapport n’utilise ce terme et la plupart préfère l’expression « connaissent leurs agresseurs ». Je pourrais dire que c’est négligeable si nous n’avions pas droit à trois minutes sur le sujet.
Il aborde ensuite, de manière moqueuse, les femmes qui ont peurs de sortir la nuit : « Car elles ont peurs des violeurs. » La motivation de cette sinistre blague ? Le fait que la plupart des viols auraient lieux, en intérieur, dans l’appartement de la victime ou de l’agresseur. Mais visiblement le monsieur n’avait pas fait beaucoup de recherches sur le harcèlement sexuel qu’il soit verbal ou physique. A ce titre, je lui conseillerais ce site, très évocateur qu’est « Paye Ta Shnek ».
Nous constatons ensuite qu’il aborde d’une manière particulière le « lien » la légalisation du viol et l’islamisme (ou l’islam, on sait pas trop). C’est une erreur classique que ne renierait surement pas Alain Finkielkraut. Malheureusement, il n’y a pas que dans les pays sous dictature islamique que le viol est légal. Par exemple, en Inde, le viol est légal, alors que le pays n’est pas d’obédience musulmane. Mais aussi, certains pays qui pratiquent l’Islam comme la Mauritanie donne tout de même beaucoup de pouvoir aux femmes.
Enfin, la vidéo trouve sa conclusion lorsque le jeune homme s’offusque que pour qu’il y est viol, il faut une pénétration. Cependant, cette mention dans le code pénale ne précise pas que c’est le pénétrant qui est le violeur. Donc encore une fois, cette réflexion n’a pas lieu d’être, même si en pratique, c’est très souvent le cas. Une dernière idiotie pour la route, j’imagine, ce ne sera que la centième…
Finalement la liste des erreurs, des approximations, et aussi longue que mon bras. Mais est-ce qu’il y a des choses à sauver ? Bien entendu, en dix-huit minutes, il est impossible de ne dire que des bêtises. Mais pour 5 minutes de choses évidentes que tout le monde sait sauf Alain Soral et Eric Zemmour, ce n’était pas la peine de nous infliger une vidéo de dix-huit minutes avec trois fausses informations à la minute.

Conclusion : Renseignez-vous !

Le problème est le même chez ThomasHKII que chez Kriss de Minute Papillon, la documentation est totalement absente. Au lieu de faire des recherches, sur Internet ou ailleurs, comme toutes personnes intelligentes devraient le faire. Les deux vidéastes s’appuient sur leurs opinions construites sur du rien, car jamais appuyées par des études sérieuses ou des dossiers complets. Usul quand il décrypte Elizabeth Lévy s’appuie sur un corpus de texte conséquent (dont Frantz Fanon), idem pour Dany sur la loi travail. Autant, je peux comprendre pour Kriss, le présentateur de Minute Papillon, il est plus vieux (40 ans), et comme l’explique Benjamin Bayart dans sa conférence, généralement, les personnes de 40/50 ans ou plus utilisent mal internet. Mais Thomas semble jeune, il devrait donc, ayant grandi avec internet, faire un travail de documentation de qualité, s’il était consciencieux. S’appuyer sur des statistiques ne suffit pas, il faut lire des articles, des livres, regarder des conférences avant de prétendre avoir un avis qui vaut la peine de faire une vidéo. Si c’est pour faire ce genre de vidéo vide, autant aller mettre un commentaire à la con sous un article du Monde.fr comme tout le monde.

Je remercie GingerForce qui m’inspire cet article grâce à ses tweets sur les vidéos de ThomasHKII,
et qui subit des insultes depuis 2 jours à cause de ça, bien joué les gars !

Actu | Associatif | Politique | 28.02.2016 - 15 h 29 | 4 COMMENTAIRES
#Onvautmieuxqueça : Combattre la Loi El Khomri ne suffira pas.

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , ,

Le mouvement qui s’amorce depuis plusieurs jours avec les vidéastes, les témoignages, les articles de #onvautmieuxqueca est salutaire. Le recul de la Loi El Khomri pourrait réussir, mais cela ne sera, je le crains, pas suffisant, la précarité et les souffrances resteront malgré tout.

El Khomri : La pointe avancée d’un mouvement initié de longue date.
Cet avant projet de loi est un scandale, aujourd’hui, la plupart des gens s’accordent sur le sujet. Pourtant, ce n’est pas la première fois qu’une loi ou qu’un accord détruit la force, la sécurité, ou la motivation des salariés, des cadres et des chômeurs et ce n’est pas la dernière. Le CICE, la loi Macron, et maintenant la loi El Khomri, un triumvirat de mesures factuellement inefficaces qui détruisent des vies tous les jours. (Voir graphique)

Taux de chômage au sens du BIT.

En dehors de la question de l’atteinte aux droits acquis du travail, nous pourrions poser la question du coût écologique d’une telle mesure ? Si cette mesure est efficace, les entreprises emploieront plus, et produiront plus, et fatalement pollueront plus. Aujourd’hui, nous n’avons pas besoin de produire plus, mais moins et mieux, c’est une évidence. Dans le secteur laitier, le secteur bio est celui qui s’en sort le mieux, par exemple.
Aujourd’hui, même avec les 35 heures, nous avons des chiffres du chômage hallucinants. Il y a une raison systémique à cela. La technologie se développe et supprime des métiers. Aujourd’hui, il existe des robots serveurs au Chine. Nous avons besoin de moins de personnes pour la même productivité qu’auparavant. Nous pourrions réduire le chômage est faire de tout ce monde autant d’actifs employés mais notre système qui considère le chômage comme « une armée de réserve » et le coût écologique et économique de la surproduction ainsi engendrée serait dangereux. Nous détruisons la planète et l’économie mondiale de manière assez régulière, inutile d’en faire plus.
Que faire alors pour régler le problème du chômage ? C’est simple, il faut réduire le temps de travail, ce que vient de faire la Suède avec la journée de 6 heures. C’est également l’opinion de Gérard Filoche, Olivier Berruyer, David Cormand et quelques autres figures de la gauche.
De tout façon, pour avoir fait une petit enquête sur les PME de mon village. Les artisans et commerçants, qui sont le tissu économique fondamental de la France, trouvent cette réforme inutile. La plupart reproche plutôt la très mauvaise gestion du RSI, ainsi que la surcharge de taxe, dû notamment à l’évasion fiscale des grandes entreprises (souvent proches du MEDEF). Est-il normale qu’une coiffeuse de village paye 38% d’impôts quand SFR ne paye que 6% ?

Communication et Pédagogie : Les citoyens ont changés.
Il est assez intéressant d’observer les réactions des élus et des gouvernants qui défendent la loi. En premier lieu, la réaction du gouvernement avec la création du compte twitter @loitravail et la colère qu’il engendra. Le premier message fut d’une condescendance crasse à l’égare des citoyens en sous-entendant que ceux-ci ne comprenaient pas le texte. Méthode paternaliste et « pédagogie »(entendre ici, « propagande ») douteuse, qui considère les citoyens comme une bande d’abrutis congénitaux, alors même que la ministre qui propose la loi ignorée combien de fois un CDD était renouvelable.

Dans une mini-conférence, Usul, l’un des initiateurs du mouvement #Onvautmieuxqueca, disaient : « On ne gouverne pas de la même manière des citoyens, et des experts-citoyens. » Une phrase qui doit être expliquée. Aujourd’hui avec Internet, tout le monde peut lire et comprendre cette loi. Les citoyens peuvent avoir accès à tous les renseignements qu’ils souhaitent et même voir quelles figures publiques soutiennent une mesure ou une autre. Le discours de Myriam El Khomri, et le même que pour le référendum de 2005 : « Les citoyens ne comprennent pas. » Il est vrai qu’avec 30 000 lobbyistes à Bruxelles, la démocratie européenne vit de beaux jours.

Manifestement, le système de fonctionnement de notre « démocratie » ou « semi-démocratie » n’est plus assez démocratique pour nous. Les élus nous considèrent comme des idiots alors que nous sommes théoriquement leurs maîtres, ils tirent leurs légitimité de nos votes. Par conséquent, ils doivent nous rendre des comptes. Par exemple, savez-vous que la réserve parlementaire qui est attribuée aux députés n’est l’émanation d’aucun texte de loi ? Nos élus touchent aujourd’hui de l’argent de manière alégale et ils ne se justifient jamais.
Les projets de transformation du système démocratique français doivent être étudié avec sérieux. Le tirage au sort, le référendum révocatoire, le référendum d’initiative populaire, ou les systèmes plus complets comme la démocratie liquide doivent faire l’objet d’analyses sérieuses pour réformer un système qui n’est plus démocratique. Il en va de même pour les réformes du monde du travail comme par exemple la question du revenu du base ou du salaire à vie. Si nous devenons des experts citoyens, autant mettre notre expérience et nos savoirs au service des nôtres.

Lobbying et Copinage : Pourquoi les politiques n’arrêteront pas ?
Si vous croyez que stopper cette loi sera suffisant, je suis désolé, mais c’est une erreur. Si nous ne disons pas « stop ! » et que nous ne nous mettons pas en marche, ils continueront. Il y a quelques années nous avions réussi à anéantir le projet de loi ACTA, aujourd’hui, des parties de l’accord TAFTA, bientôt signé en reprends des articles. Rappelons-nous du referendum de 2005, où nous disions « Non ». Deux ans après, l’UMP et le PS votaient ensembles pour le traité de Lisbonne, une copie carbone du projet de 2005 à trois virgules près. Nous pouvons les faire reculer sur la loi El Khomri, j’en suis certain, mais ils reviendront à la charge, encore et encore, jusqu’à ce que nous nous mettions véritablement en colère.
Il est facile de comprendre une telle logique chez nos dirigeants. Ils viennent tous du même milieu, des mêmes écoles. Certains comme Marc-Antoine Jamet (PS) sont mêmes employés comme cadres dirigeants ou consultant dans de grandes entreprises comme LVMH. Je me demande combien coût un vote sur une loi comme celle dont nous parlons ? Les parlementaires ne sont pas représentatifs idéologiquement car le scrutin n’est plus proportionnel, et ils ne sont pas représentatifs sociologiquement non plus.
S’ajoute à tout cela, les affaires financières ou juridiques jugées ou en attente de Balkany, Cahuzac, Sarkozy, Guéant, Le Pen, Dati, Lagarde, Tapie, Juppé, Thévenoud, etc… En dehors de cela nous avons bien entendu les très discrets lobbyistes avec qui nos politiques mangent sans problèmes comme le démontre régulièrement l’émission « Cash Investigation » d’Élise Lucet. Et puis, si jamais tout cela ne suffit pas, nous avons les fameux « Diners du Siècle » où journalistes, industriels, financiers et politiques se rencontrent dans une ambiance chamarrée et conviviale (mais étrangement les caméras sont interdites…)
Tous ensemble, ils sont convaincus d’avoir raison, mais c’est factuellement faux. Le seule moment, ces 20 dernières années, où nous avons eut une baisse significative du chômage, c’était lors de la création des 35 heures, et ils veulent supprimer la mesure en question. La politique autoritaire et restrictive que nous avons en place depuis 2008 suite à la mutation de la crise des subprimes en crise de la dette publique à fait exploser le nombres de suicide en Grèce. Les contaminations par le VIH ont augmenté de 57% dans ce pays. Qu’arrivera t-il quand ce sera notre tour ? (En fait, c’est déjà le cas, cette année le taux de mortalité en France est en hausse, chose très rare.)
Nous prétendons vivre en « démocratie ». Dans ce cas, en dernier lieu, c’est toujours nous qui avons le dernier mot, pas les politiciens. Il faut reprendre le pouvoir et dire que non, ils ne sont pas compétents. Non, ils ne sont pas représentatifs. Non, il ne sont pas respectueux de la démocratie. On parle toujours de responsabiliser les individus, et bien qu’on me responsabilise. Je suis citoyen en « démocratie », je veux que les décisions qui sont prises par les citoyens soient appliquées et si c’est un erreur tant pis, je serais co-responsable avec tous les autres. Mais je veux pouvoir choisir. Je vaux mieux que ça, on vaut mieux que ça.

Quelques liens :

Pour témoigner de votre souffrance au travail, c’est sur Twitter avec le hashtag #onvautmieuxqueca.
Pour connaître les horaires et organisations des manifestations du 9 Mars, c’est ici.
Pour signer la pétition contre la loi travail, c’est là.

A Geek In The World (Découverte de Talent sur le Web) | Actu | Culture | 20.02.2015 - 20 h 05 | 0 COMMENTAIRES
Top 10 Des Vidéastes à découvrir en 2015

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Sexe, Biologie, Arts, Physique, Politique … les podcasteurs culturels sont de plus en plus nombreux sur les plate-formes en ligne. Des émissions sur tous les sujets conseillent et expliquent aux jeunes et aux moins jeunes des produits culturels, des pratiques sexuelles ou encore des pratiques de consommation. Je vous propose aujourd’hui un top 10 des émissions qu’il faut absolument suivre en 2015 !

*Ce top est entièrement subjectif*

10. Mes Chers Contemporains – Usul2000
L’ancien chroniqueur de jeuxvidéo.com est de retour pour cette nouvelle année. Des vidéos de vingts minutes qui présentent des intellectuels, ou des politiques qu’Usul aime plus ou moins. Bernard Henry-Lévy, Etienne Chouard ou l’économiste Frédéric Lordon sont autant de personnages que le jeune homme analyse et exploite afin d’offrir à son public une lecture plus fine et plus complète du monde qui l’entoure. Malheureusement, si on appréciera l’esthétique et l’aboutissement de cette émission, l’irrégularité d’Usul fait qu’on ignore toujours quand une nouvelle vidéo sera disponible ou non, le podcasteur communiquant lui-même très peu sur le sujet.

9. DBY – Dirty Biology
On entre à présent dans la section scientifique. Dirty Biology offre une approche à la fois drôle et surprenante sur la plus philosophique des matières scientifiques : la biologie. Les titres évocateurs des épisodes tels que : « Les fruits : des ovaires dégueulasses » ou encore « Games Of Thrones VS Science » mélange à la fois humour, culture populaire et vraies recherches scientifiques. Si l’écriture n’est pas toujours fluide et que l’image n’est pas toujours nette, l’approche, elle, ne peut être que saluée.

8. Pair-à-Pair – DanyCaligula
Le droit, cette matière chiante comme la mort, et pourtant d’une impérieuse nécessité ! Voilà la thématique première de cette émission qui fut créée par l’initiateur de Doxa. Le but est d’instruire les « viewers » sur le droit d’auteur en particulier. Vocabulaire, concepts, lois, exceptions et exceptions aux exceptions, l’analyse n’est pas celle d’un juriste (qui est toujours incompréhensible et chiante, je parle par expérience) mais celle d’une personne instruite à une personne moins instruite. Une émission nécessaire et utile même si le ton parfois professoral bloquera certains et certaines d’entre vous.

7. Et Mon Cul, C’est Du Pouhiou – Pouhiou
Quelques mois après mon coup de gueule contre l’absence de diversité sexuelle et de sujets sur le sexe dans les podcasts français l’équivalent français de Laci Green (une podcasteuse spécialiste du sexe) est un pansexuel toulousain qui, depuis son lit, témoigne et informe sur les expériences sexuelles qu’on peut avoir, qu’on devrait avoir. Le ton parfois bisounours de certaines vidéos peut parfois m’exaspérer, il contrebalance, néanmoins, les cours d’éducation sexuelle à l’école où on vous répète que « le sexe, c’est mal ! » et que « vous allez mourir du sida ! »

6. Un pavé dans la mare & Adaptation – GingerForce
Une émission féministe et une émission sur les adaptations d’œuvres littéraires en films réunies sur la même chaîne, que demande le peuple ? Ginger une rousse revendiquée et une femme émancipée profite de son compte Youtube pour faire partager son combat féministe et sa passion pour les livres. Si l’image et le son ne sont pas toujours parfaits, l’humour est toujours là. Et si ce n’est pas l’humour, ce sera au moins l’émotion. Ginger, c’est juste la podcasteuse idéale !

5. RDM – Les Revues Du Monde
Les lieux de mystères sont le fruit de nombreuses spéculations et nourrissent les légendes. Qu’ils soient interdits, oubliés, disparus, ou légendaires. Les Revues Du Monde visite pour vous les lieux du monde qui méritent le coup d’œil. De la légende des cités d’or aux archives secrètes du Vatican, Les Revues Du Monde et sa charmante présentatrice sont très prometteurs et doivent être encouragés.*

4. Esthét’Geek – Samai Cédlart
Troisième podcasteuse du classement, voici notre artiste dans l’âme ! Samai dans son émission, fait un parallèle entre les jeux vidéos et les arts plastiques comme la peinture, par exemple. Elle permet ainsi d’expliquer certaines œuvres souvent incomprises. Elle permet aussi de comprendre les différents mouvements artistiques de l’histoire ainsi que leur influence moderne. Comme Usul, malheureusement, les publications sont assez rares.

3.Sources D’Etonnement – Axolot
Le monde est étrange et les gens sont bizarres. C’est ce constat que le présentateur d’Axolot nous invite à faire. Les îles les plus belles et les plus étranges, les formations souterraines les plus incroyables sont dans cette émission. Les légendes du cinéma et les cabinets de l’étrange sont autant de choses fascinantes et de détails de l’histoire du monde que la Grande Histoire oublie trop souvent. Axolot c’est de l’étrange, dans le lieu le plus étrange : Internet.

2. Un Peu D’Histoire – Nota Bene
Un prof d’histoire avec une barbe aussi longue que celle d’un islamiste, vous l’imaginiez ? Internet l’a fait. Découvrir l’Histoire par des anecdotes et des récits aussi incroyables que vrais, aussi ridicules que réalistes, c’est la mission de cette chaîne. Les passions particulières des rois, les débuts du journalisme ou les rituels funéraires sont de nombreux thèmes qu’on aborde avec plus ou moins d’humour mais toujours avec le plus important, le savoir. NB : c’est juste très bien.

1. Un Peu De Science – E-Penser
Si Dirty Biology se concentre sur les abominations vivantes que la nature propose chaque jour, Bruce, l’animateur de la chaîne d’e-penser, touche un peu à toutes les sciences. Avec un humour léger, et frais, loin des lourdeurs de certains, il décrit, explique et passionne. Il transmet son émerveillement pour l’univers et pour les scientifiques, et ça fait du bien de voir quelqu’un qui se passionne pour sa matière. Aujourd’hui, il est le numéro un des podcasteurs culturels en France, et on comprend pourquoi.

La page Facebok « La vidéotèque d’Alexandrie » permet de suivre l’actualité culturelle des vidéos sur les internets. Cette liste n’est pas exhaustive.

Actu | Culture | 13.04.2014 - 11 h 17 | 2 COMMENTAIRES
Quand les geeks se payent BHL

Étiquettes : , , , , , ,

Il est un consensus que personne ne peut nié, c’est que Bernard-Henry Lévy est un escroc. L’une des parties les plus longues de sa biographie Wikipedia, concerne les critiques et les erreurs accumulées par celui qu’on nomme oxymoriquement le philosophe milliardaire. 

Aujourd’hui, c’est Dimanche comme chaque Dimanche, et aujourd’hui Usul, l’ex-chroniqueur de jeuxvidéo.com publie une vidéo qui démonte le phénomène BHL depuis ses débuts jusqu’à ces dernières années. Une vidéo qui fait du bien. Car si la télévision nous vends de la bonne vertu et de la philosophie de comptoir bourgeois avec un FOG aussi cynique qu’idiot, aussi complaisant que soumis, la vérité est bien plus sinistre.

Inspirée par le documentaire « Les Nouveaux chiens de Gardes » ainsi que par quelques livres dont « les intellectuels faussaires », retour sur l’escroquerie BHL, un homme « dangereux comme Bush »

Publicité