La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Angry-Gaymer
Le Blog des Gais, Gaymers, et des Gamers de gauche
Actu | conso | Culture | Jeu vidéo | 14.06.2016 - 21 h 36 | 1 COMMENTAIRES
E3 2016 : Jeux LGBT+, Orlando & Nouveauté

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Cette semaine, le monde vidéo-ludique avait le regard en direction de Los Angeles et Orlando. En effet, le début de l’E3 2016, événement mondial du jeu vidéo, coïncidait, à quelques heures prêt avec la fusillade dans le bar gay de Orlando. Comment la tragédie est-elle traitée par les éditeurs de jeu ? Quels sont les prochains jeux LGBT-Friendly qui sortiront ? Retour sur l’E3…

Orlando et l’E3 : Une communication faible mais présente.

Mike Gallagher (Source : Arstechnica)

Quelques heures après les premières informations sur la fusillade, débutait la première conférence de l’E3, avec Electronic Arts en ouverture. Avant cela, le président du comité d’organisation, Mike Gallagher est intervenu pour évoquer les événements de manière sobre : « That was an act of terrorism and an act of hate » avant de déclarer les différents éditeurs, libre d’évoquer à leur manière, la tuerie homophobe d’Orlando. Il a également évoquer la violence dans les jeux, qui ne manquera pas d’être une justification des politiciens dans les jours et semaines à venir, comme certains l’avait fait pour l’affaire Merah, pour tenter d’expliquer les événements.
Les présentateurs et la communication d’EA n’ont pas fait d’annonces ou d’hommages aux victimes. Il faut dire que les conférences de l’E3 sont préparées et organisées à la seconde prêt, et que les communicants n’avaient sans doute pas encore eut le temps pour faire les choses correctement. Néanmoins, à parti de la deuxième conférence, celle de Bethesda, tous les présentateurs et animateurs des différents événements, porteront un macaron aux couleurs de l’Arc-En-Ciel LGBT+. En dehors, de ce petit macaron, il n’y aura pas d’hommage aux victimes sur les plateaux mais des petits mots en introduction ou en conclusion des conférences, notamment celle d’Ubisoft et Microsoft.
On aurait été en droit d’attendre plus d’autres éditeurs. Autant certaines conférences étaient longues et copieuses en annonce comme chez Ubisoft, autant la conférence de Bethesda, par exemple, était aussi vide que le néant. Il aura était facile d’introduire un mot pour les victimes dans leur conférence surtout qu’Ubisoft l’a fait.
Une communication très sobre donc, mais peut-être était-ce mieux ainsi. Les entreprises de gaming sont rarement talentueuses en matière de communication. On ce souvient par exemple de la « planète gay » de Star Wars : The Old Republic qui avait fait grand bruit. Il vaut mieux faire dans la retenue que de faire une gaffe comme François Hollande, par exemple et par hasard…

Les présentateurs de la conférence bethesda.

Les Nouveaux jeux LGBT-friendly à attendre
Cette année, l’E3 était plutôt faible en annonce de manière générale et par conséquent les jeux LGBT seront aussi rares. Bien entendu, comme d’ordinaire, il ne faudra pas compter sur Nintendo, ou Ubisoft. La première firme n’est pas ouverte sur le sujet, et on pourrait même dire qu’elle est homophobe, par moment. Concernant Ubisoft, cela fait des années que le talent et le courage n’existe plus et qu’ils éditent les mêmes jeux baclés en boucle, que ce soit Far Cry, Assassin’s Creed, ou le prochain Tom Clancy qui semble aussi ennuyeux que peu original. Ne comptez pas sur eux, donc, pour une véritable prise de risque sur le terrain LGBT, ils ne prennent même pas de risque en matière de gameplay.
Microsoft ne proposera pas de jeu abordant ces thématiques, du moins, pour l’instant, ça ne semble pas être le cas. Le problème, c’est que depuis la saga Fable, leur jeu n’ont guère fait d’efforts pour les LGBT. Mais contrairement à Ubisoft, cela ne fait pas dix ans depuis le dernier personnage gay, dans une licence.
Bethesda propose des DLC pour Fallout 4, le jeu post-apocalyptique, qui lui est gay-friendly. Ainsi, le Nuka-Cola Park ouvrira ses portes aux joueurs qui souhaiteront y mettre le prix. Néanmoins, je vous conseille d’attendre l’édition complète avec tous les DLC pour investir dans Fallout 4, vous pourrez, ainsi, avoir tous les DLC et surtout, des mods pour rendre le jeu graphiquement convenable seront disponible sur le net. En revanche, les amoureux de Skyrim seront déçus, car l’épisode 6 de The Elders Scrolls n’a fait l’objet d’aucune annonce.
On termine avec EA, et bien entendu, leur studio Bioware, et quelques nouvelles images du prochain Mass Effect : Andromeda, qui sortira début 2017. La saga futuriste très gay-friendly reviendra donc bientôt et dévoile un personnage pour cette E3, une Asari qui semble plutôt jeune. Néanmoins si le jeu doit sortir dans moins d’un an, il est inquiétant de ne pas encore voir de phase de gameplay mais uniquement des cinématiques. Même si, une chance pour Bioware, Mass Effect, est l’une des sagas où les personnages et le scénario priment sur les mécaniques ludiques.

Non, personne ne gagne l’E3 2016…
L’E3 est un concours de communication où les éditeurs font montre de leurs derniers produits dans de jolis paquets pour les joueurs ainsi que les actionnaires. Ainsi chaque année, vidéastes et sites internet déclarent vainqueur l’un ou l’autre des éditeurs. Jamais la concurrence sur un marché n’a été aussi officielle. Le problème, c’est qu’en réalité personne ne remporte cet E3, comme les dernier,s car les éditeurs n’innovent plus.
Depuis la crise de 2008, les éditeurs sont devenus frileux. Nous sommes dans une époque de pessimisme économique profond, et le jeu vidéo reste un marché. En conséquence, les prises de risque sont minuscules voir inexistantes. Cela explique notamment l’explosion du jeu indépendant. Cette année vous n’aurez guère qu’une nouvelle licence proposée par Kojima et c’est tout. Le reste ne sera que des petits jeux indépendants sous tutelles ou des jeux sur tablettes. Pour le reste vous aurez, des suites, des spin-off et des remake, et c’est tout.
Peut-on dire qu’il y a un vainqueur quand personne ne fait la course de peur de tomber ? Je ne pense pas. Mais néanmoins certains éditeurs commencent à écouter les joueurs et c’est salutaire. Ainsi, cette année, dieu merci, nous n’avons pas de nouvel opus d’Assassin’s Creed ! Ce qui permettra peut-être, souhaitons-le, un renouvellement de la série, du gameplay et des personnages moins unidimensionnels.
En conclusion, cet E3 était mauvais, très mauvais, et ennuyeux. Quelques bonnes surprises certes, mais avec plus de trois jours de conférences, c’est la moindre des choses…

Pour voir l’actualité de l’E3 2016 et la totalité des annonces, c’est ici.

Culture | Jeu vidéo | 03.09.2015 - 19 h 16 | 0 COMMENTAIRES
Dragon Age : Inquisition (Critique)

Étiquettes : , , , , , ,

Bioware avait fait le pari en 2014, de faire l’alliance de son côté « LGBT-friendly » et du mot « Inquisition ». Aujourd’hui, je vous propose de découvrir la trame principale d’un jeu avec des personnages gays, lesbiens, et pour la première fois, transgenres ! (Et avec des dragons et des sorcières aussi…)

 

Oui, c’est vraiment le jeu. C’est beau, non ?

Rappel Historique : Les Guerres Mystiques
Dans le monde de Dragon Age, les mages sont des personnes dangereuses. Les capacités magiques viennent d’une affinité avec le monde des esprits, l’Immatériel. Mais cette affinité avec les esprits signifie, affinité, également, avec les démons. Pour cela, et depuis la chute de l’Empire des mages (Tevinter), les sorciers vivent dans des sanctuaires-prisons, les Cercles, sous la garde des templiers, des guerriers capables de combattre les sortilèges.
A la suite des événements de Dragon Age II, et à cause de l’oppressions des templiers sur les mages, les cercles ont implosé sur tout le continent. Désormais, une guerre entre les deux factions fait rage. Au milieu, la Chantrie (équivalent du Vatican) qui autrefois formait les templiers et administrait les cercles, n’à plus d’autorité que sur les civils. La Divine (ou Papesse) décide de mettre en place un Conclave, pour former une paix durable et un accord entre templiers et mages. Mais durant ce Conclave, une explosion d’essence magique détruit le temple, la Divine y meurt, et beaucoup de gens disparaissent.
Des heures plus tard, une plaie immense traverse le ciel, la Faille. Cette immense trou est une entrée pour les démons et les esprits vers le monde des hommes. De cette faille qui menace d’engloutir le monde réel, s’échappe alors un héros, vous. Et sur votre main, une marque semblable à la magie qui permet de maintenir la Faille ouverte…
Votre mission est simple, rétablir la paix, sauver le monde, et découvrir qui est derrière ces événements…

 

Les Thématiques : Foi, Sexualité, et Souvenirs Oubliés…

  • Bioware revient avec « Dragon Age : Inquisition » sur le concept de foi. C’est le thème central du jeu. L’athéisme est une option, comme la foi dans le Créateur, ou encore dans les Dieux Elfiques, mais les trois possibilitées sont questionnées durant le jeu. Les personnages secondaires vous demanderont d’ailleurs votre avis sur le sujet. De plus, votre avis sur l’état de la Chantrie aura un véritable impact sur l’issue du jeu. Vos opinions sur la religion impacteront véritablement le jeu.
  • La deuxième thématique, qui plaira aux Yaggeurs et Yaggeuses, c’est la sexualité. Vous pourrez avoir des échanges intéressants avec Iron Bull, un géant qui pratique le SM. Les discussions concernant l’homophobie à Tevinter avec Dorian, seront riches d’enseignements. N’oublions pas Sera, bien entendu, une elfe lesbienne à la langue plus pointue que les oreilles. Et bien entendu pour les joueurs de Dragon Age : Origins vous pourrez discuter avec la superbe Léliana, espionne bisexuelle, qui dit-on entretient des relations ambigües avec la Divine. (+ Point fort évident le personnage du mercenaire transgenre qu’est Crem)
  • Enfin la troisième thématique parlera de la limite entre réalités et légendes. Les ruines elfiques, peuple dont le passé est perdu depuis des siècles, seront des lieux de découvertes et de savoir. Morrigan, la sorcière de Dragon Age : Origins sera de retour pour vous apprendre de nombreuses choses sur la magie. Dans les DLC, c’est l’histoire cachée des nains qu’il faudra découvrir, et les secrets seront nombreux.

 

Le Scénario : Forces et Faiblesses (Sans Spoilers)
Il faut voir Dragon Age comme un brouillon pour le nouveau moteur du jeu. C’est donc la découverte et l’exploration de zones immenses et sublimes qui priment sur le scénario. Sans spoilers, le méchant est un McGuffin pour le gameplay. En gros, le scénario ne sert qu’à découvrir des décors, certes sublimes, mais sans véritables enjeux. Pour cette raison, le méchant ne fait que perdre tout au long du jeu. Les explications sur la plupart des événements sont du type « Ta gueule ! C’est magique ! » Heureusement le dernier quart du jeu rattrape les défauts du scénario. La scène finale est également très intéressante… Mais c’est à vous, de découvrir cette fameuse scène.

 

Le Gameplay : Dialogues, Combats, Exploration

Vous allez vous en souvenir des combats contre les dragons (qui sont immenses !)

  • Le gameplay des dialogues est le même depuis Dragon Age II, la roue de dialogue, et ça marche plutôt bien. Le problème, c’est que la faiblesse du scénario provoque des effets néfastes et logiques sur les dialogues qui deviennent parfois ineptes. Heureusement, découvrir les personnages secondaires est un vrai plaisir. Finalement, vos choix auront plus d’effets sur vos amis que sur la trame principale de l’histoire. Ce qui au final ne me dérange pas tellement, un homme seul ne change jamais l’Histoire.
  • Concernant les combats, les débutants apprécieront le mode « facile », même si pour les autres il apparait vite comme répétitif. Le mode « Normal » et les difficultés supérieures seront moins ennuyeux et vous obligeront à faire preuve d’une véritable stratégie, ce que Dragon Age II délaissait totalement. Le dosage entre « Jeu de rôle » et « Jeu d’action » est imparfait, mais néanmoins très bon. La distribution des compétences, par exemple, est très appréciable pour un novice, mais ne conviendra pas aux joueurs plus experimentés.
  • L’exploration, c’est clairement le point fort du jeu. Les décors sont juste sublimes. On a envie de prendre des bains dans l’eau cristalline des Marches Solitaires, et d’écraser les mouches qui sont dans l’écurie de Fort-Céleste. Les zones sont immenses, heureusement des montures sont disponibles : des chevaux, et des cerfs, et d’autres créatures exotiques (Mais toujours pas de dragons, snif !)

 

En Conclusion, Dragon Age : Inquisition est un jeu imparfait mais bon. Le scénario est médiocre et certaines quêtes sont creuses. Néanmoins, le reste est très bon. Bioware exploite les points forts de son nouveau moteur et corrige les erreurs de Dragon Age II, avec talent. Les personnages sont bien écrits mais il faut prendre le temps de les découvrir. Dragon Age : Inquisition est un jeu qui s’apprécie avec le temps et demande un investissement du joueur. Les questions que posent les personnages secondaires sont légitimes, dans un monde où la magie existe, cela veut-il dire que les dieux aussi ? Et vous vous en pensez quoi ?

Culture | Jeu vidéo | 22.03.2014 - 23 h 11 | 7 COMMENTAIRES
Top 10 des mecs canons dans les jeux vidéos

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , ,

En ce jour d’élection municipales, abordons un sujet un peu plus sexy, et sûrement plus bandant que vos candidats, voici une liste dissidente, mais diablement excitante. (En cliquant sur les liens vous aurez accès, aux modèles de base, aux extraits des cinématiques de jeux, ou extraits des films)

N°10 – Zack Fair (Final Fantasy)
La licence Final Fantasy n’est pas avare en mec canon, mais ils ont tous des looks tellement improbables que c’est parfois difficile de dire qu’ils sont sexy. Heureusement Zack s’en sort bien avec son look de brun ténébreux. On le retrouve dans quelques autres licences de Square Enix mais sa première apparition fut dans Final Fantasy VII, où il rivalisait en sex-appeal avec le héros Cloud. Mais comme les héros de FF sont toujours un peu idiot quand ils ne sont pas tout simplement irritant, on préfère Zack. On ne parlera, bien entendu, pas des énormes épées, symbole phallique s’il en est, et qu’on retrouve dans quasiment tous les épisodes. En tout cas nos héros ont le poignet musclé pour réussir à lever ces engins…

 

 

N°9 – Jin Kazama (Tekken) 
Dans le genre « je fais de la gonflette entre chaque épisode » Jin Kazama est un cas d’école puisque depuis la fin de l’épisode IV, notre cher ami arrête la muscu pour passer aux cornes et aux ailes noires. Personnage certainement le plus abouti de Tekken, ce qui n’est pas bien difficile, Jin est l’héritier d’une famille maudite et dont le sang est contaminé par le démon. Du coup dans les derniers épisodes, il parle beaucoup moins mais il grogne beaucoup plus, surtout quand il attaque. Heureusement dans son cas on ce contentera de soi beau et tais-toi… Concernant le film, il est finalement pas si mauvais que ça pour une adaptation de jeu de combat, surtout si on le compare à l’adaptation Street Fighter II…

 

 

N°8 – Kilik (Soul Calibur)
On rentre dans la section « Minet » enfin plus ou moins, car comme pour Jin, Kilik a des mensurations variables d’un épisode à l’autre. On vous conseille quand même celui de Soul Calibur III, où un costume le transforme en réplique de minet de film X et ou l’autre lui donne des aires de spartiates. Côté gameplay en tout cas, c’est certainement l’un des personnages les plus facilement maniables des jeux Soul Calibur, idéal donc pour les débutants qui aiment voir de belles choses, donc. Malheureusement comme dans tous les jeux de combat, le personnage est complètement neu-neu et passe son temps entre la méditation, les courses dans des champs de fleurs, et les combats contre des épées dévoreuses d’âmes. Oui c’est n’importe quoi, oui, c’est un scénario de jeu de combat.

 

 

N°7 – Adam Jensen (Deus Ex: Human Revolution)
On arrête un peu avec les mecs, juste canon parce que musclé, et on va parler de ceux qui ont du charme, et ici, je demande le héros de Deus Ex : Human Revolution. Au centre d’une intrigue politico-financière dans un avenir dystopique, Adam Jensen est le chef de la section sécurité de Sarif Industries. Mais c’est surtout le survivant d’une attaque contre Sarif. Notre trentenaire ne doit sa survie qu’à un processus d’augmentation cybernétique, désormais Adam possède des implants et des parties du corps qui sont mécaniques. Et quand on sait que dans ce futur, les prostituées subissent des augmentations cybernétiques de force, pour être plus performantes, on imagine très bien le genre de délire sordide que les créateurs ont pu avoir à propos de leur héros…En attendant le mec est sexy en diable, augmentation ou pas.

 

 

N°6 – Nathan Drake (Uncharted)
C’est un autre charmant trentenaire qu’on rencontre dans la série des Uncharted, il plait aux filles comme aux garçons, voici Nathan Drake. Malheureusement pour vous messieurs il semble que monsieur Drake soit exclusivement hétérosexuel. En tout qu’à on peut toujours profiter de sa physique, quitte à profiter d’un gameplay innovant. Car si le héros est sexy, Uncharted n’apporte rien au monde du jeu vidéo, et surtout c’est le symbole de la mode du QTE* qui est devenu la hantise des joueurs depuis quelques années.

 

 

N°5 – Chris Redfield (Resident Evil)
Chris Redfield c’est un peu le héros qu’on n’a vu vieillir, sauf qu’en fait, il n’a pas vraiment vieilli, il a subit le même traitement que Lara Croft mais lui c’est au niveau des muscles. Autant pour Jin ce n’est pas flagrant et c’est logique (du muscle dans un jeu de combat…), autant pourquoi un mec qui tire sur des zombies prends du muscle, je comprends pas trop. Surtout que ça donne encore plus de surface à mordre pour nos amis dévoreurs de cervelles. M’enfin peu importe l’épisode, il reste mignon. Et non, je ne parlerais pas des adaptations au cinéma, tout simplement parce que le premier était chiant, le deuxième long, le troisième était le meilleur, et qu’ensuite je comprends plus rien…Bref Chris Redfield est dans le classement, et c’est celui des jeux, pas des films.

 

 

N°4 – Ezio Auditore (Assassin’s Creed II)
On aime bien les bad-boys surtout quand les histoires de famille les rappellent à l’ordre. Ici, en plus du bad-boy, on a le côté accent italien qui joue. Ezio Auditore fait partis de la secte des Assassins et doit tuer les templiers dans une Italie en pleine renaissance, entre les Medicis, les Borgia et les artistes de l’époque, le jeune homme a fort à faire pour devenir un véritable assassin. Sans doute, le meilleur épisode de la série pour le moment, Assassin’s Creed II est un must-have, si ce n’est pour le héros, ce sera au moins pour le plaisir de pouvoir observer la renaissance comme si on y était, ou même de pouvoir tuer un ou deux prêtre au passage. Et si vous aimez Ezio, deux spin-off existent mais ils sont très anecdotiques.

 

 

N°3 – Kaidan Alenko (Mass Effect)
Dans la section « on peut coucher avec, donc on s’en prive pas » je demande Kaidan Alenko. Que vous voyez une fille ou un garçon, vous pouvez vous offrir ce bel étalon, dans l’épisode I pour les filles et à partir du III pour les mecs, car oui le personnage est bisexuel. Espérons juste que sa montée en grade entre les différents épisodes ne soient pas liés au fait qu’il aime bien tripoter ces supérieurs. N’espérait pas une scène de sexe exceptionnelle, ça reste de la 3D, et en plus Bioware à quelques problèmes pour faire des scènes de sexe, qui soit autre chose que deux pixels qui ce touchent. En attendant, c’est plaisant surtout que Kaidan est sans doute le membre le plus sexy de l’équipage du Normandy, enfin sauf si vous aimez les extraterrestres.

 

 

N°2 – Le Prince de Perse (Prince Of Persia)
Aussi incroyable que cela soit, cette série est l’une des plus vieille du jeu vidéo. On ne vous parlera pas des premiers épisodes, ou le prince est un amas de pixels grossiers bien entendu. On parle ici, des derniers épisodes qui sont sorties. Bon, on est d’accord, le Prince est un peu comme Jin, il change de musculature à chaque épisode sauf que là c’est un peu random, parce qu’il perd parfois du muscle aussi. Vu la souplesse du personnage, ce serait peut-être bien de lui faire un corps de gymnaste. En tout cas nous on le trouve sexy peu importe l’épisode et le film n’est pas si mal, alors on va l’inclure dedans aussi.

 

 

 

N°1 – Dante (DmC : Devil May Cry)
Certains préfèrent l’ancien Dante, mais le nouveau est beaucoup plus réaliste, d’ailleurs on voit qu’ils ont pris un modèle pour le faire. Bien que Dante soit, on peut le dire, un sale petit con, c’est aussi un jeune homme en quête de réponse. Alternant entre les limbes et le monde réel, le jeu dresse un portait tragique de notre société moderne porté par un anti-héros qui cherche à en savoir plus sur sa raison d’être. Dante est sexy et il en joue, et nulle doute qu’il ne doit pas coucher qu’avec des filles, surtout vu les poses qu’il prends parfois durant les combats.

Actu | Culture | Perso | 14.03.2014 - 22 h 26 | 6 COMMENTAIRES
Les Youtubeurs Gais , C’est rare.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Ils sont rares en France, les youtubeurs qui sont homosexuels ou qui l’avouent, retour sur les raisons possibles de cette absence.

Le monde du podcasts français est un monde que je trouve fascinant, on y trouve du tout et du n’importe quoi. Mais quand je dis « tout », il y a peut-être erreur, car on ne voit pas comme dans le monde anglo-saxon, de youtubeurs ouvertement homosexuels s’adressant à leur communauté pour en rire ou en parler sérieusement, pourquoi donc ?
Moi, qui suit beaucoup de youtubeurs notamment américains, j’ai pris conscience qu’en France nous n’avions pas notre Davey Weavey avec une baguette sous le bras. Il n’y a pas de podcasteurs de ce type qui s’adresse à notre communauté. Il y a bien entendu eut quelques tentatives mais pourquoi personne n’a encore fait le petit mais vrai effort d’écriture et de mise en scène ?
On pourrait prétendre que le public gay français qui regarde des podcasts sur Youtube est restreint. Ce qui est vrai, mais en premier lieu Youtube ne contraint pas ses podcasteurs à être salarié et certains font ça pour le plaisir. Ensuite Internet est justement le lieu pour les publics de niches. DanyCaligula, avec Doxa, par exemple, son émission de vulgarisation de la philosophie, n’espère pas faire venir toute la jeunesse de 10 à 20 ans. Enfin, il existe des méthodes de rémunérations annexes pour ces gens comme Tipeee qui permet de donner un pourboire comme pour un chanteur dans le métro.
On pourrait croire aussi que si on ne voit pas de youtubeurs homos, c’est par peur des critiques et des insultes, les filles podcasteuses sont souvent insultées, alors vous imaginez un gay faisant des vidéos. Mais Durendal, du CinémaDeDurendal (que je trouve mignon :p) est gay et cela ne pose pas beaucoup de problème, même s’il y a des cons partout. Il en parle très peu, mais a manifesté son mécontentement lors des manifestations contre le mariage pour tous par exemple.
Après l’avoir observer lui et d’autres (dont je respecte la vie privée, pas de outing), il apparaît que c’est une raison culturelle qui produit cet effet. Contrairement aux USA où les gens vivent en communauté, en France nous sommes beaucoup plus ouvert sur les autres. Cela a pour effet, le suivant : les gens se replient beaucoup moins sur la communauté gay. C’est aussi le cas pour les youtubeurs, ils ne ciblent pas leurs publics, et parlent de tous les sujets où d’un sujet précis qui les passionnent, que ce soit le cinéma, le jeu vidéo, ou la société.

Quant à Durendal, on peut le féliciter puisqu’il est le seul qui assume son homosexualité dans ses vidéos, ce que les autres ne font que sur leur Tweeter ou leur Facebook. On peut comprendre que la communauté geek soit parfois très sexiste et très homophobe, mais si ces gens peuvent se promener avec un bonnet pikachu sur le crâne toute une journée, ils accepteront bien quelques coming-out.

Actu | Culture | Jeu vidéo | 28.02.2014 - 14 h 43 | 0 COMMENTAIRES
Top 5 des jeux Gay-Friendly pour la next gen’

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , ,

Avec la nouvelle génération de console, une nouvelle génération de jeu, et aussi, on l’espère, de jeu friendly. Aujourd’hui, tour d’horizon des bons jeux, avec une dimension potentiellement friendly, qui sortiront dans quelques mois ou dans quelques années.

N°5 – The Elder Scrolls VI – 2016

J’ai la classe ou pas ?

Les mariages gay étaient déjà disponibles dans l’épisode précédent : Skyrim et disons-le clairement, ce n’était pas la partie du gameplay la plus intéressante, surtout à la vue des décors magnifiques qu’étaient les montagnes de Bordeciel que l’on devait explorer. C’est bien le mariage gay, mais c’est accessoire surtout quand on ne peut pas devenir un dragon ou devenir Jarl à la place du Jarl. Heureusement les mods sont tellement nombreux qu’on peut conquérir le monde sur un poney rose avec ces jeux, alors même si dans le VI le mariage est impossible, un mois plus tard ce sera le cas.

N°4 – Fable IV – Inconnue

(La vidéo concerne Fable Anniversary qui arrive avant)

Une série assez amusante et cartoonesque dans son design, mais qui peut vite devenir ennuyeuse à cause d’une gameplay parfois répétitif. Cette saga de RPG orienté action, n’a aujourd’hui plus grande chose d’originale mais on peut sortir avec une fille ou un garçon, peu importe le sexe, et ça, c’est déjà pas mal. Côté adoption, et bien Molyneux, le game designer en chef est plus en avance sur certains sujets que François Hollande…

N°3 – The Sims 4 – Décembre 2014

Enfin EA va pouvoir de nouveau ce faire des couilles en or avec une portée de DLC et de disques additionnels. Oui, The Sims est un bon jeu, mais c’est comme un livre de l’écrivain Cèline, c’est le message qu’il y a derrière qui craint. Maxis le studio produisant tout les préfixés « Sim » aura t-il pour une fois le courage de faire un doigt à l’éditeur mafieux ?

N°2 – Mass Effect 4 – vers 2015

Mass Effect est ma saga de jeu préférée, la seule dont la fin m’a fait pleurer. Et peu importe que cette fin soit WTF en terme de qualité, en terme d’immersion, j’étais

Chaud Chocolat !

dedans jusqu’au bout. Alors Mass Effect 4, comme début d’une nouvelle trilogie, je dis oui. Mais attention à la cohérence du scénario et de l’univers, Bioware ! Et donc une nouvelle fois, j’espère qu’on pourra baiser avec son lieutenant. Ahhhh Alenko…

N°1 – Dragon Age Inquisition – Décembre 2014

Le seul endroit où inquisition rime avec gay-friendly c’est bien chez Bioware. Le troisième opus qui succède à un épisode douteux semble prometteur. On espère un retour au source, ce qui sera déjà le cas avec les personnages puisqu’on pourra voir le retour de la plus célèbre sorcière : la sublime Morrigan. En attendant vous pouvez toujours refaire 5 fois le premier épisode comme moi…

Et juste pour faire plaisir à certains et donner des envies aux autres (ceci n’est pas la fin de Mass Effect 3) :

Publicité