La bannière doit faire 1005 x 239 pixels

Angry-Gaymer
Le Blog Des Gays, des Gaymers et des Gamers
Marches des Fiertés 2014
Dernier Billet
Actu | Culture | Jeu vidéo | 05.09.2013 - 14 h 56 | 4 COMMENTAIRES
Donjon & Radon : Le jeu vidéo du ministère de l’éducation.

Mots-clés : , , , , , , , , ,

La rentrée, cette journée angoissante pour tellement de monde : les enfants, les parents, les professeurs, et les gens, qui, comme moi, découvre que leur cursus ont de grosses lacunes philosophiques à combler. Mais puisqu’il est de bon ton de faire un sujet qui parle de cours, d’école et de professeurs, j’ai décidé de vous faire découvrir le projet Donjon et Radon, un jeu vidéo actuellement en développement et qui est à l’initiative du ministère. « Bientôt dans vos écoles »

Les origines du projet.

Le jeu vidéo « Donjon et Radon » est à l’initiative de plusieurs groupes et entreprises*, dont la PME  AD-Invaders. L’idée est simple : il s’agit d’une plate-forme typée jeux de rôle multijoueur (MMORPG) qui aura pour but d’enseigner les sciences aux collégiens, en utilisant non pas l’histoire du jeu, mais le gameplay. Une initiative novatrice, et qui à ma connaissance est unique en son genre. Il semble que ce soit le désintérêt pour les filières scientifiques dans les études supérieures en France qui soit à l’origine de cette idée. Pour remédier à ce problème le ministère a lancé un appel à projet, et c’est l’idée de ce jeu vidéo qui à été retenu.

Professeurs, Élèves et Dragons.

C’est le nom du moteur qui à l’ambition de devenir un moteur de jeu vidéo générique.

En tant que Serious Game, Donjon et Radon devra avoir une jouabilité abordable et être facile d’accès. Pour mettre en relation le jeu vidéo et le cours, le professeur aura à disposition un éditeur de donjon permettant de créer des ennemis particuliers qui se rapporteront aux cours. La question : « Comment dissoudre du cuivre ? » deviendra alors « Comment dissoudre un dragon de cuivre ? ». Mais la vraie question est de savoir si ce projet est réellement viable. Car cette idée semble être basée sur la statistique suivante : « Un jeune d’aujourd’hui joue entre une demi-heure et une heure par jour en moyenne ». Hors ces statistiques sont peut-être justes mais elles sont une illusion par rapport à la réalité.

Premièrement l’étude ne prend pas en compte le fait que les MMORPG sont les jeux les plus chronophages qui soient. Le « farming » (gain de point par la destruction d’ennemis) est une chose qui demande beaucoup de temps et d’investissement, la demi-heure n’est donc qu’une broutille.
Le deuxième point et que le type de jeu choisi à savoir, le RPG, est en réalité un type de jeu qui n’est pas accessible pour tous. L’interface est souvent bien plus complexe que dans les jeux, et parfois, cela peut le rendre austère. La statistique de base prend en revanche en compte les joueurs de Candy Crush ou Angry-Birds, qui ne trouveront peut-être pas d’intérêt à s’essayer à un RPG.
Enfin, cette idée de  » joueur moyen » est particulièrement douteuse, il y a des gens qui ne jouent jamais aux jeux vidéos, d’autres qui passent leur journée dessus. Mais il y a au final certainement très peu de gens qui se connectent à leur compte World Of Warcraft pour seulement une demi-heure.
Rarement un jeu vidéo éducatif a été aussi bien pensé, mais malheureusement, il semble que les statistiques est fait illusion chez les initiateurs du projet. Il ne faut pas croire que l’entièreté de la jeunesse tâte de la manette.

Les Profs dans tout ça ?

Les premières images du jeu.

Nul doute que les professeurs trentenaires apprécieront plus facilement que les seniors, cette initiative. Des professeurs qui ont déjà des problèmes à entrer les notes dans les logiciels prévus seront-ils capables de gérer un serveur et ses contraintes ? La question se pose. Bien entendu, aujourd’hui la création de carte et de donjon est simple d’utilisation et assez intuitive pourvu qu’on est les notions de base, mais il ne fait aucun doute qu’une formation sera nécessaire.
Avec la rapidité de développement des nouvelles technologies, comme la réalité augmentée, nous finirons par creuser un fossé avec les anciennes générations. Et si le web permet d’avoir le savoir théorique sur tout, le savoir pratique, lui meurt avec les générations qui l’ont vu naître. Il ne faudrait pas qu’au nom de la modernité, on oublie la mine de savoir que sont nos personnes âgées. Mettre au banc de la société, une catégorie de plus, ne me semble pas vraiment utile, et avec ce jeu vidéo, ce sera sans doute le cas, des professeurs les plus âgés.

Les créateurs du jeu précise cependant que celui-ci ne sera qu’un appuie au cours et qu’il ne parasitera pas celui-ci. Il pourra servir d’exemple et de test de connaissance, mais rien de plus. Cependant les joueurs ont appris à ce méfier des promesses des éditeurs, et les citoyens des promesses de leur dirigeants.

 

 

* AD-Invaders, LIP6, le Groupe Compas de l’ENS, Le rectorat de Créteil, Microsoft.

(Je remercie la PME AD-Invaders d’avoir contacter Yagg pour me permettre de fournir un contenu de meilleur qualité. http://www.ad-invaders.com/)

LES réactions (4)
Donjon & Radon : Le jeu vidéo du ministère de l’éducation.

ajouteZ VOTRE réaction
À LIRE SUR YAGG
People | 12 H 39 | 6 COMMENTAIRE
People | 12 H 13 | 9 COMMENTAIRE
France , Société | 1 H 20 | 10 COMMENTAIRE